Critique d'Avatar de James Cameron

Venez parler de vos films favoris et de ceux que vous avez vus la semaine dernière ^^

Modérateur : Divinités du Sanctuaire Sacré

Squalionheart
Débutant Niveau 1
Débutant Niveau 1
Messages : 19
Inscription : 13 nov. 2009 13:57
Contact :
Finaland :

Critique d'Avatar de James Cameron

Messagepar Squalionheart » 14 déc. 2009 17:36

L'HISTOIRE :
Jake Sully est un homme brisé. Ex-marine devenu paraplégique, ce combattant se voit offrir une seconde chance lorsqu'on lui propose de prendre la suite de son défunt jumeau, un scientifique envoyé sur la lune Pandora grâce aux financements d'un puissant consortium qui exploite sur place un précieux minerai. Moyennant un généreux salaire qui lui permettra de soigner son handicap, Jake devra explorer les jungles hostiles de Pandora en projetant son esprit dans l'avatar qui était destiné à son frère. Ces avatars, permettant d'affronter plus aisément l'hostile planète tout en facilitant une mission de pacification, sont d'onéreux hybrides nés du croisement ADN entre les Terriens et les Na'vis, une race d'autochtones humanoïdes. Mais entre la mission scientifique héritée de son frère, et son attachement aux valeurs martiales qui menacent de dominer la colonisation humaine, Jake va devoir faire un choix.

Lire la suite de la critique sur Merci de ne pas faire sa pub ;) (Votez pour Butz)

Avatar de l’utilisateur
Spilen
Maître Supérieur Niveau 3
Maître Supérieur Niveau 3
Messages : 1522
Inscription : 20 avr. 2004 22:50
Finaland :

Messagepar Spilen » 18 déc. 2009 13:06

J'aimerai connaitre la suite, tu peux la poster ici?
Est-ce de toi?
Image
Ohana~ Ohana means family. Family means no one gets left behind.

Squalionheart
Débutant Niveau 1
Débutant Niveau 1
Messages : 19
Inscription : 13 nov. 2009 13:57
Contact :
Finaland :

Messagepar Squalionheart » 18 déc. 2009 14:43

Le problème si je copie colle ça ici c'est que la mise en page ne sera plus bonne, mais je peux mettre le texte en brut :)

L'HISTOIRE :
Jake Sully est un homme brisé. Ex-marine devenu paraplégique, ce combattant se voit offrir une seconde chance lorsqu'on lui propose de prendre la suite de son défunt jumeau, un scientifique envoyé sur la lune Pandora grâce aux financements d'un puissant consortium qui exploite sur place un précieux minerai. Moyennant un généreux salaire qui lui permettra de soigner son handicap, Jake devra explorer les jungles hostiles de Pandora en projetant son esprit dans l'avatar qui était destiné à son frère. Ces avatars, permettant d'affronter plus aisément l'hostile planète tout en facilitant une mission de pacification, sont d'onéreux hybrides nés du croisement ADN entre les Terriens et les Na'vis, une race d'autochtones humanoïdes. Mais entre la mission scientifique héritée de son frère, et son attachement aux valeurs martiales qui menacent de dominer la colonisation humaine, Jake va devoir faire un choix.

Excessif a dit :
Un monument

Lorsque votre interlocuteur vient d'apprendre que vous venez de voir Avatar, il y a de grandes chances pour qu'il vous demande avec, au choix, des étoiles dans les yeux, ou le petit sourire condescendant de celui-qu'on-n'émeut-pas-avec-des-Schtroumpfs-numériques-aux-oreilles-pointues : " Alors, c'est bien une révolution ? "
Autant vous prévenir tout de suite : ne comptez pas sur moi pour répondre à cette question. Non pas que la révolution n'ait pas lieu avec Avatar (quelle révolution exactement d'ailleurs ? Et n'y en a-t-il vraiment qu'une ?). Mais en ce qui me concerne, tout ce que je pourrai vous répondre, c'est que la lune Pandora existe. Je sais aussi qu'on y croise des monstres sacrément impressionnants. Qu'on peut y déguster des fruits succulents. Qu'il y réside une créature humanoïde d'une beauté époustouflante et qu'il est révoltant que ces abrutis de Terriens osent y exploiter aussi abusivement les ressources naturelles. Je sais aussi que je n'ai qu'une hâte : y retourner au plus vite et si possible en Imax 3D pour que l'immersion soit la plus totale (au passage, un conseil : préférez ce format au relief 2.35, et fuyez les projections à plat).
Car à l'heure où Avatar suscite des attentes délirantes et au regard des nombreuses approximations que la complexité de sa conception a entraînées, il convient, comme toujours chez James Cameron, de revenir aux fondamentaux. Celui qui avait amarré le Titanic au Mexique pour conclure son film sur une mamie qui jetait son collier dans l'eau, et qui avait construit une foreuse pétrolière sous-marine au c%u0153ur d'une centrale nucléaire pour atteindre un pic émotionnel sur un échange de SMS, nous ramène de nouveau à l'essentiel. Il en va d'Avatar comme du reste de sa filmographie : plus d'une décennie d'écriture et de recherches, un budget délirant et un parc de salles transfiguré à l'échelle mondiale par l'exploitation du film, aboutissent au final à un récit d'une évidence dont on fait les mythes, à une histoire d'amour dont la pureté va faire quadrupler votre coeur et à un film d'aventures trépidant qui va vous faire dévorer votre fauteuil. Tout le reste, comme on dit, n'est que littérature.



Cameron, l'explorateur

Passée cette remise à niveau, il reste bien entendu une quantité astronomique de choses à dire sur Avatar. Et en premier lieu sur la place toute particulière que ce film occupe dans l'%u0153uvre de James Cameron. Film somme, pinacle de tout ce qui a fait le prix de son cinéma, Avatar marque néanmoins une nette évolution chez son réalisateur. Après un hiatus de douze ans dans le long-métrage, Cameron a manifestement changé sans se renier. Sans doute influencé par son escapade dans le documentaire, le cinéaste aborde son nouveau monde plus avec la démarche d'un explorateur, voire d'un anthropologue, que d'un aventurier. Premier véritable récit initiatique de sa filmographie, Avatar use de façon abondante de la voix-off pour mieux introduire le spectateur dans l'univers de Pandora, tout en l'acclimatant à cette nouvelle forme de filmage que constitue le cinéma virtuel. Ce mécanisme était déjà sensible lors des quinze minutes de l'" Avatar Day ", mais il est imparable dans le film : quand le générique de fin surviendra (avec une épouvantable chanson de James Horner, mieux vaut prévenir vos esgourdes), vous serez tous des Na'Vis observant, de haut, ces humains si minables.

La grande évasion

Avertissement : la suite de la critique contient de petits spoilers.

Mais cet apprentissage d'un point de vue totalement novateur sert surtout une morale d'un pessimisme et d'une noirceur que seule l'efficacité du spectacle parvient à adoucir. Car si James Cameron revendique dans l'entretien qu'il nous a accordé et que nous mettrons bientôt en ligne, la paternité de son film avec Princesse Mononoké, c'est qu'Avatarest tout autant un conte animiste qu'un intransigeant brulot d'eco-warrior. Terminator, Abyss et T2 - le jugement dernier se concluaient déjà sur des avertissements alarmistes lancés à la face de l'humanité. Avec Avatar, Cameron nous jette brutalement au pied du mur, mais cette fois sans laisser poindre la moindre lueur d'espoir, si ce n'est dans le fait que son film se déroule dans un futur trop proche. Une morale d'une violence rarement vue dans un blockbuster hollywoodien, et qui aurait pu provoquer un tollé si le film ne nous permettait pas, durant ces bien trop brèves 2h40 de béatitude, d'adopter le regard de ces êtres supérieurs observant les pauvres Terriens propager le chaos.
À la moitié du film, quand Jake Sully commence à virer de bord, le personnage est clairement dépeint comme un " nolife " maladif, un drogué de sa vie parallèle qui rejette son enveloppe humaine à mesure que sa propre race le dégoutte, pour mieux se projeter dans le monde de son avatar. On savait déjà que Cameron était un créateur de mondes fasciné par la destruction. Cette fois, il nous a bâti un Eden tout en dégommant à bout portant la civilisation humaine. Et à l'instar de " Jakesully ", beaucoup risquent de ne pas revenir de Pandora. C'est probablement là, qu'il faut chercher la vraie révolution d'Avatar.

Rhyuka
Débutant Niveau 2
Débutant Niveau 2
Messages : 21
Inscription : 26 août 2009 13:34
Localisation : Avignon
Finaland :

Messagepar Rhyuka » 21 déc. 2009 3:31

Ce film est pour moi le gros coup de cœur de la décennie.
Je l'ai vu en 3D, l'immersion dans l'univers de James est totalement invraisemblable, nous somme comme transporté dans un autre monde.
Je compte surement le revoir (et cette fois ci en normal).

Et je conseil a tout le monde d'aller le voir, c'est l'expérience de fin d'année a ne manqué sous aucun prétexte !

Qu'attendez vous, courrez dans votre salle de cinéma la plus proche !!

Ferate
Apprenti Niveau 5
Apprenti Niveau 5
Messages : 715
Inscription : 17 mai 2008 11:59
Localisation : Mhaura
Contact :
Finaland :

Messagepar Ferate » 21 déc. 2009 14:05

Hey , eh bien je suis aussi aller le voir en 3D et je peux dire que c'est SUPERBE !
vraiment un très bon film ! Je ne vais pas faire ma critique , parce que je ne suis pas un pro sur cela mais , j'ai adoré l'univers , les personnages restent très attachant pendant tous le film . Même si pour moi , il reste un peu long ( un peu plus court et ce serait mieux . Je trouve que certaines scènes servaient à rien :roll: ) . Sinon pour en revenir à la 3D , c'est vraiment bien fait , même si elle est mal éxploiter quelques fois .. ! C'est bien dommage , mais sa reste superbe ! Surtout que je suis très difficile avec le cinéma ,car je trouve les films trop long etc .. alors que là , je suis direct rentré dans l'univers !
donc je le conseils à tous ! :D

Squalionheart
Débutant Niveau 1
Débutant Niveau 1
Messages : 19
Inscription : 13 nov. 2009 13:57
Contact :
Finaland :

Messagepar Squalionheart » 22 déc. 2009 10:13

De même, je suis également allez le voir (2 fois en stéréoscopique) et envouté, on pourrait presque que croire que ça arrivera ^^.

Le jeu vidéo a un énorme recueille de fiche scientifique pour expliquer les phénomènes, la faune, la flore, le système solaire, etc de Pandora et je crois que l'ouvrage (que je vais acheter ce midi) Rapport Confidentiel sur la Planète Pandora fait la même chose ! Alors y a de la lecture ;)

Avatar de l’utilisateur
DerRichter
Disciple Niveau 5
Disciple Niveau 5
Messages : 419
Inscription : 14 févr. 2009 20:24
Localisation : 71
Contact :
Finaland :

Messagepar DerRichter » 24 déc. 2009 11:18

je l'ai vu hier mais pas en 3D. Et j'ai été totalement envouté, j'ai vraiment adorée l'histoire et les graphismes. Les personnages sont aussi très charismatiques et l'histoire tient debout. Et puis je trouve que ce film à un petit rapport avec le monde de Final Fantasy. L'arbre géant me fait penser à l'ifa dans final fantasy IX et le thème où tout est vivant, ce rapport d'énergie etc cela me fait penser à la rivière de la vie dans Final Fantasy VII. Quant à la bataille dans les aires et sur terre, elle me fait penser à FF7DC et à FFXII. Bref, je vous conseil vraiment d'aller le voir; ce film est formidable.

Havok
Maître Supérieur Niveau 9
Maître Supérieur Niveau 9
Messages : 2086
Inscription : 24 janv. 2004 22:39
Localisation : Qu'importe ... ?
Finaland :

Messagepar Havok » 24 déc. 2009 12:14

Je l'ai vu hier soir en 3D/VO et... Quelle claque... La qualité et la finesse des images de synthèse est telle qu'on se laisserait croire que ce qu'on voit est totalement vrai... Ça a à mon sens atteint un nouveau niveau dans la qualité et le traitement de l'image de synthèse - retranscrit en 3D ensuite qui plus est.
La fluidité des mouvements des Na'vis est franchement incroyable, de même pour toute la faune et la flore.

À côté de ça on sent très bien que ce film n'est pas juste une idée écrite au coin d'un morceau de papier. On sent le projet travaillé et réfléchit pendant plusieurs années. Tout est tellement cohérent que tous les éléments présentés semblent presque logiques et on se surprend à découvrir des choses, même toutes petites et anodines à l'image, que l'on n'avait pas vues au départ - je prends pour exemple, qd Sully marche sur la sorte de mousse qui "s'allume" sous ses pas : je n'avais pas remarqué au début...
Tout est complet en plus de cela, tous les infimes détails se complètent parfaitement...

Bref, je suis totalement conquis par ce film qui est une expérience à vivre en cinéma sincèrement, même s'il ne projète pas en 3D, au moins vous aurez le gratin de l'image de synthèse associé à une histoire et un monde hyper complets... sur du format gigantesque.
Image

Avatar de l’utilisateur
Spilen
Maître Supérieur Niveau 3
Maître Supérieur Niveau 3
Messages : 1522
Inscription : 20 avr. 2004 22:50
Finaland :

Messagepar Spilen » 26 janv. 2010 11:49

La recette est simple, et elle marche.

Tout d'abord la 3D.
Au début un peu de crainte concernant les hauts de coeur qu'elle pouvait apporter et très vite on se sens submergé dans une dimension certes inhabituelle mais grandement plaisante. Au bout de 10 minutes ce n'est plus de la 3D, on est tout simplement dans le décors, spectateur du florilège graphique qu'offre avatar.
Et c'est bien joué je dois dire. Avatar est un film où le personnage principal est lui même projeté dans un corps et l'effet 3D donne un aplomb à l'immersion dans le film.
Autre petit détail fort important, la race des Nav'is s'approchant du félin, nous avons 2 éléments ajoutant de l'expression aux personnages. La première est: les oreilles "articulables" plus ou moins mais surtout voué au sentiment Nav'is. Viens ensuite la queue qui manifestement s'anime nerveusement.
A ces éléments on peut ajouter la gestuel un petit peu plus "bestiale" et de ce fait, forte expressive et les grands yeux qui apportent également leur atout.

Ensuite scénaristiquement, sans rentré dans les détails, nous avons le droit à un ascenseur émotionnel. Des hauts et des bas dans une suite successive.
Le tout encore une fois engendrant une certaine émotion chez nous, spectateur.
A l'image de Tolkien, l'univers est fort travaillé et certain diront au dépourvu du scénario. Et bien celui-ci suffit. C'est en quelque sorte ce que l'on peut appelé un scénario Hollywoodien mais il marche, il est travaillé et il est difficile de se plaindre d'un manque.


Vous l'aurez je l'espère compris, Avatar est une mine de sentiments, d'ébahissement et de jouissance visuelle.
J'ai eu tout le long du film un sourire niais comme celui que nous avions dans notre jeunesse quand on était amoureux. (mis à part les passages un peu moins joyeux ou mes faciès viraient du sourire à la grimace).


Pour finir je vous dirais que Avatar est une expérience à vivre, principalement pour la 3D il faut l'avouer, mais il se déguste tout aussi bien avec la bonne vieille 2D traditionnelle. C'est le genre de film qui vous laisse une emprunte à la sortie de la salle. Difficile de quitter Pandora après y avoir séjourné pendant 2h45.
Image

Ohana~ Ohana means family. Family means no one gets left behind.

Nakumi Yumi
Novice Niveau 2
Novice Niveau 2
Messages : 134
Inscription : 02 juil. 2010 11:28
Localisation : Le Pôle Nord ^_^
Contact :
Finaland :

Messagepar Nakumi Yumi » 01 sept. 2010 18:31

Génial ce film!
^_^
Juste magnifique...
J'aime les jeux vidéos!! =P
^_^

Avatar de l’utilisateur
ff fanatics
Maître Supérieur Niveau 9
Maître Supérieur Niveau 9
Messages : 2946
Inscription : 22 janv. 2005 17:13
Localisation : Finaland
Contact :
Finaland :

Messagepar ff fanatics » 01 sept. 2010 18:33

Il ressort aujourd'hui au cinéma...pour 8minutes en plus...

Nakumi Yumi
Novice Niveau 2
Novice Niveau 2
Messages : 134
Inscription : 02 juil. 2010 11:28
Localisation : Le Pôle Nord ^_^
Contact :
Finaland :

Messagepar Nakumi Yumi » 01 sept. 2010 18:46

Ah ouais?
O_o
Etrange...
J'aime les jeux vidéos!! =P

^_^

Avatar de l’utilisateur
ff fanatics
Maître Supérieur Niveau 9
Maître Supérieur Niveau 9
Messages : 2946
Inscription : 22 janv. 2005 17:13
Localisation : Finaland
Contact :
Finaland :

Messagepar ff fanatics » 01 sept. 2010 20:13

Npn pas si étrange, c'est le pouvoir des dollars tout ça x)

Nakumi Yumi
Novice Niveau 2
Novice Niveau 2
Messages : 134
Inscription : 02 juil. 2010 11:28
Localisation : Le Pôle Nord ^_^
Contact :
Finaland :

Messagepar Nakumi Yumi » 02 sept. 2010 16:18

C'est pas faux...
J'aime les jeux vidéos!! =P

^_^

Angelie
Débutant
Messages : 7
Inscription : 14 nov. 2017 6:48
Finaland :

Re: Critique d'Avatar de James Cameron

Messagepar Angelie » 17 nov. 2017 7:01

Salut ! De tous les films fantastiques que j’ai regardés, Avatar est l’un de mes préférés. Je suis fan non seulement de cette histoire, mais aussi de Pandora. Je trouve que James Cameron a réussi son coup avec ce long-métrage. J’ai hâte que les prochains opus soient diffusés dans les salles de cinéma.


Revenir vers « Cinéma »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités