[Œuvre] "Dune" de Frank Herbert

Echangez ici vos impressions et vos points de vue sur les livres que vous avez lus.

Modérateur : Divinités du Sanctuaire Sacré

Spilen
Maître Supérieur Niveau 3
Maître Supérieur Niveau 3
Messages : 1522
Inscription : 20 avr. 2004 22:50
Finaland  :

[Œuvre] "Dune" de Frank Herbert

Messagepar Spilen » 08 avr. 2007 2:11

1) Présentation:
« Dune.. Harrakis.. Planète des sables...
Cette planète semble être le centre de l'univers car c'est à cet endroit uniquement que pousse l'épice. Source de toutes les convoitises. Monnaie aux diverses usages. L'épice est la chose la plus précieuse de l'empire. Qui contrôle l'épice, contrôle l'univers. »

C'est sur cette idée que le cycle de Dune est fondé.

L'auteur:
Avant de présenter l'oeuvre, annonçons son auteur: Frank Herbert sans en faire une biographie barbante.
Image
Suite à ses études de littérature qui ne cheminent vers aucun diplôme acquit, Frank Herbert entre dans le journalisme qui le fera vivre pendant 30 longues années. Pendant qu'il publie son premier roman SF en 1952, il étudie la psychanalyse jungienne qui lui vaudra d'être analyste lui-même et de se familiariser à la psychologie. Investit dans plusieurs connaissances encyclopédiques comme l'écologie, la biologie, la génétique ou encore la sémantique, il triomphe de son roman enrichit de ses savoirs: Dune (1963-1965). Suite au succès de cette oeuvre, il poursuit sa carrière à travers des suites pleines de moralités et de visions métaphoriques.

Les oeuvres:
Cycle DUNE
par Frank Herbert
1963 - 1965: Dune
1969: Le messie de Dune
1976: Les enfants de Dune
1981: L'empereur-Dieu de Dune
1984: Les hérétiques de Dune
1985: La maison des Mères

à ceci s'ajoute une prélude à Dune: "Et l'homme créa un Dieu", qui prends en fait son sens en ayant lu le cycle.

Sous-Cycle AVANT DUNE
par Brian Herbert (fils de Frank Herbert) et Kevin J. Anderson
se situe avant "Dune".
2000: La maison des Atréides
2001: La maison Harkonnen
2002: La maison Corrino

Sous-Cycle DUNE, LA GENESE
par Brian Herbert et Kevin J. Anderson
se situe avant "avant Dune".
2003: La guerre des machines
2004: Le Jihad Butlérien
2005: La bataille de Corrin

Sous-Cycle DUNE 7
par Brian Herbert et Kevin J. Anderson
se situe après "Dune".
2006: Les chasseurs de Dune
2007: Les vers des sables de Dune

Sous-Cycle LES HEROS DE DUNE.
par Brian Herbert et Kevin J. Anderson
se situe entre "avant Dune" et "Dune".
2008: Paul de Dune
2009: Jessica de Dune
2010: Irulan de Dune
2011: Leto de Dune

Et ça ne semble pas finit x)

2) Annalyses personnelles:
Penchons-nous à présent sur l'oeuvre qu'est « le cycle de Dune ».

Dune 1 & 2:
ImageImage
Tout commence avec Dune (en deux tomes) qui est un très bon roman d'aventure. Mêlant politique, théologie et écologie, Dune est une mine culturel outre le monde fictif de ce space-opéra.
C'est surtout un portrait très profond de la religion. Ses formes d'évolution et le contrôle que l'on peut en avoir, jusqu'à l'interprétation de celle-ci et ce que l'on en fait. Outre ces sujets abordés de façon divertissante, on ne peut qu'être en sympathie avec la psychologie omni-présente. Effectivement, les compétences de l'auteur se font ressentir dans la lecture et offrent à l'histoire une profonde richesse.
Chose intéressante dans la forme cette fois-ci, il n'est pas rare de connaître le déroulement de l'histoire à l'aide des points de vue des différentes parties. Pour être plus précis, les complots sont généralement ouvertement annoncés. De ce fait, l'effet de surprise semble brisé. Pourtant, cela n'arrive à étancher la soif que procure le besoin de lire la suite. On se sent investi dans cet univers tant bien pensé.

Voilà pour ce qui est du fond et de la forme. Pour l'histoire, elle débute vers l'an 10 191 d'après le calendrier de la Guilde (groupuscule ayant le monopole sur le voyage interstellaire).
Synopsis:
« Il n'y a pas, dans tout l'empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout des sables à perte de vue. Une seule richesse: l'épice de longue vie, née du désert, et que tout l'univers convoite. Quand le Duc Leto Atréïdes reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Le Siridar Baron Vladimir Harkonnen, le précédent possesseur de la gestion du raffinage de l'épice sur harrakis (Dune), envisage un plan machiavélique à la discrétion des accords politique. Le Duc aura besoin des guerriers Fremen qui, réfugiés au fond du désert, se sont adaptés à une vie très dure en préservant leur liberté, leurs coutumes et leur foi mystique. Ils rêvent du prophète qui proclamera la guerre sainte et changera le cours de l'histoire.
Cependant, les Révérendes Mères du Bene Gesserit poursuivent leur programme millénaire de sélection génétique; elles veulent créer un homme qui concrétisera tous les dons latents de l'espèce. Tout est fécond dans ce programme, y compris ses défaillances. Le messie des Fremen est-il déjà né dans l'Empire? »
(note importante: le lexique relativement conséquent de Dune se trouve dans le second tome (du moins, chez les éditions Pocket). Pensez à acheter les deux en même temps si vous voulez bien tout comprendre x))

Le messie de Dune:
Image
La suite est d'avantage poussé à la philosophie théocratique dans Le messie de Dune.
Certaines choses ont évolué et au point que certaines semblent même vouées à une inévitable fatalité.
Nous allons encore au delà de la richesse des premiers romans qui sont déjà ô combien aboutis.
Le ton change malgré tout. On sens le coté aventure délaissé pour une cause encore plus grande.
Lire le cycle de Dune revient au final à lire une maxime.

Les enfants de Dune:
Image
Étant constitué à l'origine de sept tomes, Dune se poursuit donc avec Les enfants de Dune
Je suis actuellement en train de le lire et qu'il est plaisant de voir les choses évoluer sans cesse. Je ne peux que dire que ce cycle devient de plus en plus impressionnant. Lire les deux premiers livres est déjà quelque chose de grand, mais la suite repousse les limites à chaque nouvel ouvrage.
edit:
Voilà, donc je viens de finir de lire "les enfants de Dune" qui était un long bouquin de par ses pages et sa taille de caractères x) mais aussi de son vocabulaire pas à la porté de tout le monde x_x (j'ai lutté avec les connotations philosophiques et tout).
Alors ce tome nous promet beaucoup de complots. Des pièges se dressent à l'égard de plusieurs personnages, des traîtrises rouages à l'intérieur des rouages, tout cela sur le fond politique qui n'arrête pas d'évoluer (de changer*) en fonction de la théologie elle aussi évolutive (changeante*).
Il y a aussi dans ce livre une grande interrogation sur la schizophrénie contrôlable ou pas. Enfin, c'est très particulier comme schizophrénie x). On peut l'assimilé à des entités psychiques immortelles Oo Enfin, faut le lire pour comprendre x)
En tout cas, le dernier chapitre est d'un nectar délectable *_*
Pour la suite, je ne l'aurai que la semaine prochaine, c'est pour cela que je n'ai pas encore scanné la couverture~ Il me tarde de la lire *_* Elle a l'air de promettre, fidèlement, une oeuvre toujours plus ambitieuse et grande.

L'empeur-dieu de Dune:
Image
Une oeuvre hautement intense à lire. La psycho-philosophie de L'empereur-dieu de Dune est très difficile à saisir. Que se soit dans les dialogues que dans les différentes descriptions analytiques.
Si je devais imager cette difficulté de compréhension je vous parlerai simplement d'un rêve.
Imaginez que l'on vous raconte un rêve: "Alors là il y avait ma mère qui était aussi ma soeur mais avec une tête de clown, et en fait c'était Dieu. On était chez moi, c'était le même appart mais dans un train qui était dans l'eau dont certaine parti était inondées mais l'eau émergeait au plafond, puis après c'était en plein air, toujours chez moi mais c'était mon ancienne école...".
Voilà le degré de compréhension mais ajouté à cela un réel message métaphorique et vous accroîtrez cette difficulté de lecture.
Outre l'oeuvre la plus difficile à lire jusque là, c'est aussi la plus émouvante et poignante. Principalement dans la seconde partie où les choses étant mise en place, nous succombons à une sorte d'empathie fictive.
L'empereur-Dieu est un être unique auquel nous comprenons l'autarcie physique et mental auquel il est voué, tout en étant un tout passé et futur (ok, je spoile pas mais c'est incompréhensible donc je m'arrête là xD)

Historiquement parlant, ce 5eme tome se passe 3 500 ans après le précédent, qui avec les autres se succédait de seulement quelque années (une dizaine tout au plus).

Les hérétiques de Dune:
Image
Et voilà que s'achève ce 6ème tome: Les hérétiques de Dune qui se déroule, 1500 ans après le précédent.
La lecture, après coût, s'est avéré plus aisé, pourvu que l'on puisse y déposer ses marques rapidement.
Plusieurs force en action nous mêlent dans une guerre politique. Une nouvelle perception s'ouvre quand aux intrigues du tome 5. Elles ne s'en voit pas pour autant totalement écumées.
Une chose frappante et séduisante que l'on peut tiré de ce tome est la connaissance du passé. Les écarts temporelles important des tomes précédent offrent finalement le confort de connaitre les faits historiques important qui ont forgés l'univers. Ainsi, tout en ayant une attraction particulière, les précédents tomes servent finalement de prélude aux 2 derniers.
Nous en apprenons d'avantage sur une puissance déjà présente mais également sur de nouvelles qui surviennent comme un coup de fouet que l'on attend mais qui surprend malgré tout.
Herbert à le don pour brouiller les pistes, on ne peut prévoir quoi que se soit dans ces romans, il nous emmène sur plusieurs pistes et d'autre émerge auxquelles le rapport était invisible.
Un autre thème entre en compte dans la seconde partie du livre: l'asservissement sexuel. Et oui, Frank nous emmène dans plusieurs sujet, la monarchie, la religion (principalement ça d'ailleurs), la génétique, etc.. Et il est vrai que dans la logique du cycle, ce nouvel élément y a une place tout à fait légitime.

Une chose qu'il faut savoir concernant le cycle de Dune est que quasiment la totalité philosophique de l'oeuvre n'est pas expliquée. C'est au lecteur de déduire les choses ou de les comprendre dans les multiples figures de styles qu'emploie Herbert, d'où repose la difficulté.

La maison des Mères:
Image
En cours

Je préciserais mon avis et poursuivrai cette analyse après lecture de:

La maison des Mères


Pour finir, quelque citations de Gérard Klein (de 1986):
"Son apport le plus original et le plus profond concerne les manifestations de pouvoir, le long terme de sociétés humaines, la politique, le néoféodalisme multinational."
"L'avenir révélera de l'oeuvre son coté non pas prophétique mais prédictif et en quelque sorte théorique, en bref son intelligence du présent."



3) Bonus:
Dune au cinéma:
_ En 1975, Alejandro Jodorowsky commence à travailler sur une adaptation du roman. Le projet devait voir la participation d'Orson Welles, avec des décors de Salvador Dali, Moebius et H.R. Giger, et des musiques de Pink Floyd (qui travaillèrent à des morceaux) et Magma.
Mais le projet tourne court, les producteurs lâchant Jodorowsky.
_ Dune a été adapté au cinéma par Davyd Lynch en 1984. Aucun lien avec les travaux préparatoires de Jodorowsky.
Le groupe Californien Toto a contribué à la trame sonore du film.
_ Deux séries télévisuelles en 2000 et 2003 : Dune et Les Enfants de Dune

Dune en jeux video:
1992: Dune I (RTS sous forme d'aventure) par Cryo Interactive.
1992: Dune II (RTS) par Westwood Studios et édité par Avalon Interactive (Virgin Interactive).
1998: Dune 2000 (RTS) par Westwood Studios.
2001: Empereur: la bataille pour Dune (RTS) par Westwood Studios.
2001: Frank Herbert's Dune (Aventure)
Dernière modification par Spilen le 21 juil. 2010 2:00, modifié 21 fois.
Image
Ohana~ Ohana means family. Family means no one gets left behind.

Nalex
Novice Niveau 4
Novice Niveau 4
Messages : 166
Inscription : 30 déc. 2004 12:50
Localisation : Pounyoute Island
Finaland  :

Messagepar Nalex » 10 avr. 2007 10:06

RHA ! *o*
Spilen *.*
Marrant j'me lookais justement les enfants de dunes là ...
Ceci dit , les livres sont bien mieux que les films ( pour changer ... ) et par ailleur j'me ferais bien la suite de la série ... Oeuvre absolument incontournable si l'ont est un peu fan de ce genre *.*
Image

Spilen
Maître Supérieur Niveau 3
Maître Supérieur Niveau 3
Messages : 1522
Inscription : 20 avr. 2004 22:50
Finaland  :

Messagepar Spilen » 25 avr. 2007 1:18

Bah j'ai vu les 3 enfants de Dune (la série) avant de commencer les enfants de Dune (le livre) et je suis un peu déçu de m'être spoilé x)
Mais ça en reste bien différent. En tout cas, la lecture de ce dernier est bien longue. Le livre est conséquent.
Et pour en revenir avec la série, ils ont opté pour un décors 3d plutôt qu'un décors théatral comme dans les 4 épisodes de Dune. J'ai approuvé, même si les effets ne sont pas non plus d'un grand réalisme. Je regrette par contre le design des Ornithoptères. Au lieu de l'aspect mouche, j'aurais plus fait un aspect libellule. Enfin bon, ça reste sympatique à regarder x)

_________________________
Tout d'abord, je signale que j'ai édité le premier post pour qu'il soit plus claire et tout~

Donc. Difficile de donner une analyse littéraire sans spoiler x)
Voilà, donc je viens de finir de lire "les enfants de Dune" qui était un long bouquin de par ses pages et sa taille de caractères x) mais aussi de son vocabulaire pas à la porté de tout le monde x_x (j'ai lutté avec les connotations philosophiques et tout).

Alors ce tome nous promet beaucoup de complots. Des pièges se dressent à l'égard de plusieurs personnages, des traîtrises rouages à l'intérieur des rouages, tout cela sur le fond politique qui n'arrête pas d'évoluer (de changer*) en fonction de la théologie elle aussi évolutive (changeante*).
Il y a aussi dans ce livre une grande interrogation sur la schizophrénie contrôlable ou pas. Enfin, c'est très particulier comme schizophrénie x). On peut l'assimilé à des entités psychiques immortelles Oo Enfin, faut le lire pour comprendre x)
En tout cas, le dernier chapitre est d'un nectar délectable *_*
Pour la suite, je ne l'aurai que la semaine prochaine, c'est pour cela que je n'ai pas encore scanné la couverture~ Il me tarde de la lire *_* Elle a l'air de promettre, fidèlement, une oeuvre toujours plus ambitieuse et grande.

Pour finir, quelques citations de Gérard Klein (de 1986):
"Son apport le plus original et le plus profond concerne les manifestations de pouvoir, le long terme de sociétés humaines, la politique, le néoféodalisme multinational."
"L'avenir révélera de l'oeuvre son coté non pas prophétique mais prédictif et en quelque sorte théorique, en bref son intelligence du présent."

Tout d'abord, je signale que j'ai édité le premier post pour qu'il soit plus claire et tout~
_________________
Tu te répètes

☆ Uh? Effectivement, j'ai c/c mais pas suppr cette phrase ☆
Dernière modification par Spilen le 20 juil. 2010 17:48, modifié 1 fois.
Image
Ohana~ Ohana means family. Family means no one gets left behind.

Nalex
Novice Niveau 4
Novice Niveau 4
Messages : 166
Inscription : 30 déc. 2004 12:50
Localisation : Pounyoute Island
Finaland  :

Messagepar Nalex » 25 avr. 2007 16:02

Tout d'abors, je signale que j'ai trouvé ça bien expliquer , trés claire et tout~

Ca m'a pas l'air mal :]
Image

Spilen
Maître Supérieur Niveau 3
Maître Supérieur Niveau 3
Messages : 1522
Inscription : 20 avr. 2004 22:50
Finaland  :

Messagepar Spilen » 13 juin 2010 15:04

Un up de deux ans, J'ai enfin réussi à finir le 5ème tome !!
L'oeuvre n'étant pas d'une compréhension à porté, j'avais abandonné la lecture pour recommencer tout le cycle du début. Puis le temps m'a manqué (le courage aussi il faut l'avouer).

Une oeuvre hautement intense à lire. La psycho-philosophie de ce L'empereur-dieu de Dune est très difficile à saisir. Que se soit dans les dialogues que dans les différentes descriptions analytiques.
Si je devais imager cette difficulté de compréhension je vous parlerai simplement d'un rêve.
Imaginez que l'on vous raconte un rêve: "Alors là il y avait ma mère qui était aussi ma soeur mais avec une tête de clown, et en fait c'était Dieu. On était chez moi, c'était le même appart mais dans un train qui était dans l'eau dont certaine parti était inondées mais l'eau émergeait au plafond, puis après c'était en plein air, toujours chez moi mais c'était mon ancienne école...".
Voilà le degré de compréhension mais ajouté à cela un réel message métaphorique et vous accroîtrez cette difficulté de lecture.
Outre l'oeuvre la plus difficile à lire jusque là, c'est aussi la plus émouvante et poignante. Principalement dans la seconde partie où les choses étant mise en place, nous succombons à une sorte d'empathie fictive.
L'empereur-Dieu est un être unique auquel nous comprenons l'autarcie physique et mental auquel il est voué, tout en étant un tout passé et futur (ok, je spoile pas mais c'est incompréhensible donc je m'arrête là xD)

Historiquement parlant, ce 5eme tome se passe 3 500ans après le précédent, qui avec les autres se succédait de seulement quelque années (une dizaine tout au plus).

Next: Les Hérétiques de Dune qui va être dure à lire aussi je pense.
Dernière modification par Spilen le 20 juil. 2010 17:50, modifié 2 fois.
Image
Ohana~ Ohana means family. Family means no one gets left behind.

Kalniete
Disciple Niveau 4
Disciple Niveau 4
Messages : 384
Inscription : 10 avr. 2004 18:14
Localisation : Nice.
Finaland  :

Messagepar Kalniete » 13 juin 2010 18:19

Je pense que je vais m'y mettre un jour, ça a l'air grandiose et juste compliqué comme il faut, et j'adore me plonger dans des univers élaborés et à la fois lointains et proches de notre univers à nous. 8)

Par contre, le film de Lynch .... Lynch est peut-être mon rélisateur préféré, parce qu'il est complètement barré (et c'est le cas de le dire), mais Dune est plutôt raté, il faut l'avouer (bien sur, je juge ici le film, et pas les livres que j'ai pas lu, pas encore). Non seulement il n'y a pas la petite touche lynchienne qu'on reconnait à des kilomètres à la ronde, mais la film est unidimensionnel, les effets spéciaux sont parfois trèèès laids, les personnages stéréotypés, le montage avec la révélation de la signification du rêve de Paul est assez redondant et n'apporte pas tant de suspense que ça, bref .... Mais bon, avec beaucoup d'indulgence, si on veut se vider la tête, on peut passer un bon moment devant ... Je sais pas moi, t'as pensé quoi du film toi, Spilen?
And I, I'm not worried
That I will never touch the stars
'Cause the stars belong up in heaven
And the earth is where we are

Image

Spilen
Maître Supérieur Niveau 3
Maître Supérieur Niveau 3
Messages : 1522
Inscription : 20 avr. 2004 22:50
Finaland  :

Messagepar Spilen » 13 juin 2010 19:23

Et bien si je devais le juger je le ferais en ayant conscience que ce film est sorti en 1985 (peut-être 84). La touche lynchienne est difficilement perceptible du fait que Dune fut une adaptation très lourde et déjà riche qui valait déjà beaucoup de travail sans y apporter une touche personnel (ce qui l'aurait quelque part dénaturé).
Je pense que dans la majorité, Lynch a fait son taff. Il y a plusieurs détails appréciables notamment les pensées des personnages qui nous sont révélées ce qui est un point très personnel aux livres. Ensuite je pense que l'ambiance et l'essentiel y sont.

En point faible je me pencherai d'avantage sur tout les manques scénaristiques. Il faut dire que le Dune de David Lynch se base sur les 2 premier Tomes du cycle de Frank Herbert. De ce fait, beaucoup de détails plus ou moins important sont absent. A ce titre, la série de John Harrison est d'avantage étoffé quoi qu'un peut trop théatrale à mon goût (et d'autre défaut que je lui accorde mais ce n'est pas le sujet).
Il y a aussi des petites erreurs de casting selon moi mais compensé heureusement par d'autres choix excellent, comme le baron Vladimir Harkonnen qui est exquis comme personnage purulent.

Pour conclure je dirais qu'il faut regarder le Dune de David Lynch avec des yeux d'époque.
(Au passage, je me suis acheter et regarder l'intégrale de Twin Peaks, miam miam)

Edit: Hey mais t'es une ancienne toi, tu me dis quelque chose
Image
Ohana~ Ohana means family. Family means no one gets left behind.

Kalniete
Disciple Niveau 4
Disciple Niveau 4
Messages : 384
Inscription : 10 avr. 2004 18:14
Localisation : Nice.
Finaland  :

Messagepar Kalniete » 13 juin 2010 20:20

Twin Peaks! La petite flamme dans ma vie, l'univers secondaire le plus attrayant qui soit! :D C'est pas très regardé en France, contente de voir une fan! 8)

Where we're from, the birds sing a pretty song
And there's always music in the airrrrrr

Tum tum, tum tum tum tum ... (Danse de nain de folie ...)

Mythiqueeeeeuuuh! (Enfin, en tout cas dans ma tête. :))

Et puis bon, malgré le fait que je reproche au film, globalement, de faire un peu "cheap", je le reverrai sans déplaisir, je pense. Il se regarde, quoi. 8)

P.S. : ben je suis inscrite depuis 2004, mais je ne participe généralement pas tous les jours et je lis pas mal de choses sur le forum, mais je ne réagis pas souvent en répondant aux sujets de discussion, je préfère souvent les lire ... Alors oui, je suis ancienne, mais pas la plus active sur le forum. :)
And I, I'm not worried
That I will never touch the stars
'Cause the stars belong up in heaven
And the earth is where we are

Image

Spilen
Maître Supérieur Niveau 3
Maître Supérieur Niveau 3
Messages : 1522
Inscription : 20 avr. 2004 22:50
Finaland  :

Messagepar Spilen » 20 juil. 2010 17:28

Les Hérétiques de Dune s'annonce lui aussi difficile !
Je n'en suis toujours qu'au début étant donné que le livre fait ses 500 pages avec une taille de police rikiki.
Difficile à suivre pour cause qu'il y ait un bond temporel encore conséquent. Il faut se refaire de nouvelle marque et ce n'est pas toujours évident. J'espère le finir rapidement pour enfin m'attaquer au dernier tome de la série écrit par Frank.
(et je m'attaquerai par la suite aux oeuvres écrites par son fils Brian)

Edit:
Et voilà que s'achève ce 6ème tome: Les hérétiques de Dune qui se déroule, 1500 ans après le précédent.
La lecture, après coût, s'est avéré plus aisé, pourvu que l'on puisse y déposer ses marques rapidement.
Plusieurs force en action nous mêlent dans une guerre politique. Une nouvelle perception s'ouvre quand aux intrigues du tome 5. Elles ne s'en voit pas pour autant totalement écumées.
Une chose frappante et séduisante que l'on peut tiré de ce tome est la connaissance du passé. Les écarts temporelles important des tomes précédent offrent finalement le confort de connaitre les faits historiques important qui ont forgés l'univers. Ainsi, tout en ayant une attraction particulière, les précédents tomes servent finalement de prélude aux 2 derniers.
Nous en apprenons d'avantage sur une puissance déjà présente mais également sur de nouvelles qui surviennent comme un coup de fouet que l'on attend mais qui surprend malgré tout.
Herbert à le don pour brouiller les pistes, on ne peut prévoir quoi que se soit dans ces romans, il nous emmène sur plusieurs routes et d'autres émergent auxquelles le rapport était invisible.
Un autre thème entre en compte dans la seconde partie du livre: l'asservissement sexuel. Et oui, Frank nous emmène dans plusieurs sujet, la monarchie, la religion (principalement ça d'ailleurs), la génétique, etc.. Et il est vrai que dans la logique du cycle, ce nouvel élément y a une place tout à fait légitime.

Une chose qu'il faut savoir concernant le cycle de Dune est que quasiment la totalité philosophique de l'oeuvre n'est pas expliquée. C'est au lecteur de déduire les choses ou de les comprendre dans les multiples figures de styles qu'emploie Herbert, d'où repose la difficulté.


____________
Sachez que l'oeuvre débuté dans les années 60 par Frank se poursuit encore aujourd'hui avec l'arrivé d'un 4eme sous cycle à dune by son fils:

Sous-Cycle LES HEROS DE DUNE.
par Brian Herbert et Kevin J. Anderson
se situe entre "avant Dune" et "Dune".
2008: Paul de Dune
2009: Jessica de Dune
2010: Irulan de Dune
2011: Leto de Dune
Image
Ohana~ Ohana means family. Family means no one gets left behind.

Spilen
Maître Supérieur Niveau 3
Maître Supérieur Niveau 3
Messages : 1522
Inscription : 20 avr. 2004 22:50
Finaland  :

Messagepar Spilen » 25 août 2011 9:38

Spilen = 0
Dune = 1

Je suis toujours au dernier tome qui m'a donné du fil à retordre jusque là, mais avec lequel j'ai surtout fait l'erreur de faire une pause. Ca ne pardonne pas, quand on veut reprendre on a du mal à s'y remettre et se refaire 1 mois de lecture je ne l'envisage pas. Surtout avec les livres qui attendent eux aussi la souillure de mes doigts.
Je vais quand même tenter de me remettre dans le bain et de finir ce cycle pour en avoir enfin une vision globale.
Image
Ohana~ Ohana means family. Family means no one gets left behind.


Revenir à « Littérature »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité