L'éclosion d'une nouvelle lumière (V.2)

Les romanciers en herbe pourront nous faire partager leurs oeuvres littéraires !

Modérateur : Divinités du Sanctuaire Sacré

Avatar de l’utilisateur
Fulgor
Novice Niveau 5
Novice Niveau 5
Messages : 195
Inscription : 21 avr. 2004 20:30
Finaland :

L'éclosion d'une nouvelle lumière (V.2)

Messagepar Fulgor » 16 juil. 2008 20:46

[Parole de l'auteur : b onjour à tous ! me revoila donc pour conter une nouvelle fois cette histoire ! Alors je sais j'ai déjà creer un sujet avec ce nom mais se qu'il faut savoir se que je refais cette fics entièrement donc ce ne sera pas tout à fait la même histoire ! Alors bonne lecture à tous ! ]

Chapitre 1 : Prélude d'une nouvelle quête .


Il y a quelque année , en plein coeur des ténèbres , un petit groupe de 4 personnes étaient assis sur le sol dos à dos , et ne parlaient pas , ils fixaient l'horizon droit devant eux , dans ce petit groupuscule on pouvait distingué le visage vieillissant avec une longue barbe blanche et presque endormie d'un chevalier dans une grand armure blanche . Il semblait tenir en guise de canne une espèce d'épée luminescente qui était vraisemblablement la seul source de lumière dans ce noir abyssale . Le vieux chevalier ouvrit lentement les yeux et tout en regardant devant lui les ténèbres il se mit à rire :


Vieux chevalier : Hé hé hé ... mes vieux amis il semblerais que se soit la fin ...

??? : Apparemment ...


L'homme qui venait de parler était aussi vieux que le chevalier , lui aussi semblait être un épéiste , mais lui avait une paire d'ailes noire dans le dos , il semblait rire lui aussi de la situation . Entre lui et le vieux chevalier , se trouvait une petite chose dans l'ombre tout aussi vielle qu'eux . S'était en réalité un petit mog avec un petit sabre à la main :


Vieux mog : Kupo ! C'est pas votre genre de baisser les bras Kupo! Même quand notre ami est mort on a pas abandonner , alors pourquoi maintenant Kupo ?

??? : tout simplement que ce n'est plus de notre âge voyons ! Tu es toujours aussi bête Zack !


Le vieux mog fut surpris de ces paroles et tomba à la renverse , la voie qui venait de retentir était une voie vieillissante d'une vielle femme tout de blanc vêtu tenant un bâton à la main on pouvait en déduire qu'il s'agissait d'une mage blanche . Elle avait le sourire aux lèvres et les yeux fermer , le visage diriger vers le ciel ténébreux :


Mage blanche : C'est dommage , j'aurais bien voulu voir ma petite fille et mon petit fils une dernière fois !

Zack : Mais ne t'inquiète pas Esthée , Kupo , tu vas les revoirs vu qu'on va sortir d'ici! Et puis moi j'ai mon petit fils à m'occuper , Kupo , il sait même pas encore manger proprement !

Vieux guerrier : Car toi tu as appris à le faire depuis le temps ?

Zack : mais oui mon vieux Balmung ! J'était bien obliger sinon ma femme me faisait tâter de sa poêle à frire , Kupo !

Balmung : Donc le peu de neurone qu'il te restait se sont enfin connecter ! Hé hé hé ...

Zack : Heu ... En effet , Kupo ! Ha ha ha ! Dit le vieux mog gêner . Et toi t'as quelqu'un à aller voir le déplumée , Kupo ?

Balmung : Moi , mon fils à eu une fille avec sa femme , c'est une petite teigneuse mais elle à un grand coeur , je retournerais les voir quand on sera parti d'ici ...

Esthée : Et toi Fulgor ? As tu quelqu'un à revoir si nous sortons d'ici ?


Le dénommée Fulgor ne répondit pas sur le moment , il préféra se lever et contempler une nouvelle fois les ténèbres , une vielle cape recouvrait tout son dos . Puis après une grande inspiration il se mit à parler :


Fulgor : Ma fille est morte emportée par la maladie ... Mon gendre a disparu ... Il ne reste que mes sept petit enfants et je ne sais pas si je serais capable de m'occuper d'eux

Zack : Mais si tu va y arrivé ... SEPT , KUPO ???? C'est sur sa en fait du monde à nourrir et à s'occuper , Kupo !

Fulgor : Ouai c'est certain , mais l'aînée est très forte , elle s'occupe bien de ses trois frères et ses trois soeurs .

Esthée : tu dois être content d'avoir autant de petit enfants ?

Fulgor : Oui ... mais je ne les connais pas réellement , leur mère me donnais des nouvelles par courrier , mais maintenant qu'elle est morte , je n'en ai plus eux ...

Zack : sa fais combien de temps Kupo ?

Fulgor : Sa fais trois ans maintenant que ma fille est morte ... un ans après la naissance de la petite dernière ...


Le petit groupe se sentait heureux de parler de leurs descendance dans ce moment d'incertitude qui pourrait en désespérer plus d'un . Les 3 compagnons qui était encore assis sur le sol se mirent debout et s'approchèrent de Fulgor . Balmung posa sa main sur l'épaule du chevalier et Zack s'envola pour se poser sur l'autre épaule , Esthée tant qu'à elle prit la main du vieux chevalier . Fulgor regarda un à un ses compagnons et eu de nouveau un sourire sur son visage :


Esthée : Alors Fulgor ? Est-ce vraiment la fin ?

Fulgor : Non ... Ce n'est que le début !

Balmung : Alors ne restons pas ici !

Zack : Kupo ! J'ai faim !

Fulgor : c'est partit !


Le groupuscule saisirent leurs armes et commencèrent à marcher droit devant eux , Fulgor en tête . Chaque compagnons avait le visage souriant et confiant , comme si il savait que leurs destin n'était pas de rester dans se monde de ténèbres . Fulgor serra fermement le pommeau de son épée lumineuse et concentra les faibles force qu'il possédait encore dans la lame de son épée , elle se mit à briller plus intensément et d'un geste vif , Fulgor donna un coup dans le vide se qui créa un arc de lumière qui déchira les ténèbres devant lui . Une faille resta ouverte créant un passage vers le monde réel . Les 4 compagnons traversèrent la faille ensemble , et apparurent au centre d'un cercle de soldat surarmer au beau milieu d'une plaine verdoyante , ils semblait à la fin étonner de voir le groupe toujours en vie . Balmung regardait les soldats et se mit à parler en se moquant des soldats :


Balmung : Apparemment , l'ennemi avait prévu notre sortie des ces ténèbres !

Fulgor : en effet !

Zack : C'est dommage pour ces troufion mais on va devoir passer en force , Kupo !

Esthée : Il sont trop nombreux on ne va pas y arriver !

Fulgor : Je me charge d'eux !

Balmung : Fulgor ? Mais tu es comme nous , vieux et affaibli , tu n'as plus toutes ta puissance !

Esthée : Il a raison Fulgor ! Tu ne peux pas y aller seul !

Zack : Fulgor , c'est moi le héros ici alors ne fais pas ta tête de mule , Kupo !

Fulgor : Désolé ... Mais je n'en ais plus pour longtemps de toute manière ...


Fulgor se tourna vers ses compagnons et leurs lança à chacun un paquet , puis il déploya son aura autour de lui et dit avec le visage serein et souriant :


Fulgor : Prenez ces armes avec vous mes amis ! Disperser les au quatre coin du monde ! Et faites en sorte que vos descendant les retrouves , ils doivent vaincre ce nouvel ennemi à n'importe quel prix !

Esthée & Balmung : FULGOR !

Zack : NE FAIS PAS SA , KUPO !

Fulgor : Adieu mes amis ! Je saluerais Arkano Rekanne de votre part quand je serais dans l'autre monde !


Fulgor leva sa main libre vers le ciel , une douce lumière se mit à grandir à l'intérieur de sa paume créant une sphère lumineuse . Il referma sa main sur la sphère qui éclata , les débris luminescents se dispersèrent et entourèrent les corps de Balmung , Esthée et Zack . Les trois compères ne comprenaient se qui leurs arrivaient , mais le vielle ange tenta de s'approcher de Fulgor malheureusement en vain car la lumière l'empêchait d'avancer près du vieux chevalier . Fulgor sourit une nouvelle fois et abattit sa main sur le sol créant une lumière intense , aveuglant autant les soldats que les trois amis du chevalier . Une fois la lumière estompée , ne restait au milieu du cercle de soldats que le vieux chevalier , ce dernier regardait le ciel avec toujours ce visage souriant . Les soldats , étonner de ne voir que Fulgor commencèrent à devenir de plus en plus menaçant , l'un d'eux étant probablement le commandant de cette grande escouade s'avança un peu plus et se mit à interroger le vieillard :


Commandant : Qu'avez vous fait ? Où sont-ils passer ?

Fulgor : Je les ai transposer loin d'ici dans un lieu sûre !

Commandant : Nous avons ordre de traquez et de vous éliminez , vous , les anciens héros qui ont vaincu les trois maîtres du chaos , afin que l'empire d'Onitsuki puisse conquérir et régner sur ce monde !

Fulgor : Je vois ... Encore un mégalomane qui cherche la domination du monde ... Sa en devient presque lassant ... Malheureusement , il n'y a que moi qui mourra aujourd'hui ! Mais je n'irais pas dans l'autre monde seul ... Soyez en certain !

Commandant : J'ai réussi à vous contenir très peu de temps dans cette sphère ténébreuse , mais ce fut amplement suffisant pour affaiblir le plus puissant des quatre , car pour sortir , vous avez déjà fais usage d'une grande partie de votre puissance ! De plus transposer vos amis à dû vous affaiblir d'avantage , vous êtes à notre merci !

Fulgor : Ha ha ... ha ha ha ha ... Tu as raison sur un seul point jeune homme ... Il est vrai que je ne suis plus tout jeune , se genre d'exercice me demande plus d'efforts . Mais vous avez tort de croire que c'est moi qui suis à votre merci !

Commandant : Comment ?

Fulgor : Vous êtes à ma merci !

Le corps de Fulgor se mit à briller intensément , son aura était de plus en plus grandissante et puissante . La cape du chevalier s'éleva dans les aires comme repousser par l'aura , Fulgor empoigna fortement le pommeau de son épée qu'il brandit vers le ciel . La puissance de Fulgor ne cessait de croître à tel point que tous les soldats reculèrent d'un pas , le commandant lui restait impassible en apparence , mais en réalité , il était pétrifier à la vu de cette monter en puissance du vieux Fulgor :


Commandant : **Comment cela ce peut-il ? Il est à la frontière de la mort et pourtant , il dégage une énergie effrayante ... Il n'est pas humain ... Mais qu'est-ce qui se dessine derrière lui ?**


Derrière Fulgor , son aura changeait de forme , et prit la silhouette d'un grand dragon . Le commandant ne semblait pas pouvoir bouger devant cet impressionnant spectacle :


Commandant : Qui êtes vous ?

Fulgor : Tu veux savoir qui je suis ? D'accord je vais te dire qui je suis avant de mourir ! Je suis Fulgor , je suis un chevalier dragon !

Commandant : Un chevalier dragon ?

Fulgor : Il est temps ! Viens à moi , oh grand dragon blanc ! Protecteur de se monde ! Embrase ma vie pour vaincre ces serviteurs des ténèbres !

Commandant: Qu'est-ce que ...


A peine eu t'il prononcer ces mots , que l'aura de Fulgor fut aspirer dans la lame de son épée pour exploser dans une nouvelle explosion de lumière . Une fois dissiper , un énorme dragon blanc volait au dessus de Fulgor le regard calme et pure :


Commandant : Un .. un dragon blanc ?

Fulgor : Va mon ami ! Utilise ton souffle purificateur pour faire disparaître ces serviteur du mal !


Le dragon inclina la tête pour approuver l'ordre de son maître et s'envola haut dans le ciel . Il ouvrit sa gueule en grand et une sphère de lumière commença à se former , la sphère grandit , grandit et grandit encore :


Fulgor : Hikari ... Atomnium ...

Commandant : Comment ?


A l'instant même où Fulgor prononça ces dernier mots , le dragon libéra toute la puissance de sa sphère d'un seul coups . La sphère s'écrasa sur le sol dans une explosion de lumière , après s'être dissiper , il n'y avait à la place des soldats , du commandant et de Fulgor , qu'un immense nuage de poussière . Une fois tomber , le nuage laissa place à un énorme cratère avec autour , les dépouilles sans vie des soldats impériaux , il n'y avait plus que deux personnes debout : Le commandant recouvert de blessures mais toujours vivant ainsi que Fulgor . Ce dernier s'avança vers le jeune commandant mais tomba inerte face au sol , le dragon atterrit à coter de son maître , elle poussa son épaule doucement avec son museau pour tenter de le réveiller . Fulgor se réveilla difficilement et , sans se lever , posa une main sur le museau du dragon blanc . Il sourit et dit avec difficultés :


Fulgor : Merci mon vielle ami ... Je suis désolé de ne pas pouvoir ... monter une dernière fois sur ton dos ... pour voguer au gré du vent dans le ciel ...


Fulgor se mit à tousser et à cracher du sang . Son sourire ne disparaissait pas , même à quelques minutes de la mort . Le commandant sortit de sa paralysie due à la peur et à la vision des morts autour de lui , il marcha en tremblant vers Fulgor et son dragon pour voir se qui se disait entre les deux ami . Le dragon leva la tête avec une expression de tristesse , il ne semblait pas avoir de haine envers le combattant de l'empire . La main de Fulgor tira faiblement la tête du dragon vers lui et continua de parler :


Fulgor : Vole ... retourne dans l'épée ... et attend ... attend le jour où l'un de mes descendant ... te retrouves ... Fait le pour moi ... S'il te plais ...


Le dragon acquiesça à la demande de son maître et se mit à luire pour devenir complètement blanc . Toute la masse blanche se mit à rapetisser pour former une petite sphère blanche qui se dirigea dans la lame de l'épée de Fulgor qui s'était planter dans le sol durant sa chute . L'épée s'extirpa du sol et s'envola dans le ciel jusqu'à disparaître complètement . Fulgor agonisait , il n'en a plus pour très longtemps , tandis que le soldat continuait de s'avancer . Fulgor sentit sa présence et lui adressa la parole :


Fulgor : Je sais ... que nous sommes ennemis ... mais pourriez vous me mettre sur le dos ... que je contemple une dernière fois le ciel ...


Le soldat regardait le corps du vieux Fulgor avec étonnement , il demandait une faveur avant de mourir :


Commandant : O ... Oui ...


Le soldat mit Fulgor qui pouvait enfin revoir le ciel une dernière fois avant de mourir . Puis il ferma les yeux , il voulais dire une dernière chose , même si c'est à son ennemi qu'il allait parler :


Fulgor : Vous devriez ... mettre reconnaissant ... j'ai fait en sorte qu'il ne vous blesse que légèrement ...

Commandant : Co ... comment ? Vous voulez dire que ... vous m'avez épargnez ?

Fulgor : Oui ... bien que nous soyons ennemis ... je n'ai pas ressentit le mal dans votre ... coeur ... Alors ne gaspillez pas votre ... votre vie pour quelqu'un qui ne vous rendra pas heureux ...

Commandant : Que dites vous ?

Fulgor : Je ... Je me sens las ... je crois que je vais dormir un peu pour récupérer ...

Commandant : A ... Attendez ! Ne vous endormez pas ! Restez avec moi ! Eh , vous m'entendez ?

Fulgor : Sommeil ... j'ai tellement ... sommeil ...

Commandant : Non ! Vous ne pouvez pas vous endormir ! Non quelqu'un comme vous n'a pas le droit de mourir ! Je vous en prie , réveillez vous ! Chevalier ...


Le souffle de Fulgor se fit de plus en plus rare jusqu'à s'arrêter complètement , le soldat posa son oreille rapidement sur le torse du chevalier pour écouter les battement de son coeur . Ce dernier battait de moins en moins , puis s'arrêta . Le soldat ouvrit grand les yeux , et retira lentement sa tête du torse du chevalier . Il se leva puis se recula pour voir le corps inerte du vieillard : Fulgor , le légendaire chevalier dragon , qui a vaincu les trois maîtres du chaos , est mort . Le soldat , ne put empêcher les larmes de couler sur ses joue , car une âme noble venait de quitter cette terre , mais il ne put s'empêcher de sourire à la vue du visage de son ancien ennemi , car se dernier même dans la mort , il souriait . Après avoir mit les mains de Fulgor sur sa dépouille , le jeune soldat se retourna prêt à partir mais s'arrêta net envoyant devant lui d'autres soldats de l'empire . Le plus haut gradé était assis sur son cheval et s'avança avec sa monture vers le jeune soldat . Ce dernier s'agenouilla se qui fit apparaître un sourire narquois sur le visage du gradé :


Gradé : Commandant ! Trois cibles sur les quatre se sont enfui , mais vous avez réussi à vaincre le plus puissant d'entre eux , bien que tous vos hommes aient été tuer . Au nom de de l'empereur d'Onitsuki , je vous adresse ses félicitation les plus sincères et distinguer !

Commandant : Mer ... merci seigneur ...

Gradé : et pour vous prouvez que notre empereur n'est pas avare de récompense , vous êtes promu ! Vous entrez dans l'élite de l'empire !

Commandant : L'élite seigneur ?

Gradé : Oui commandant ! Maintenant suivez nous ! Nous allons vous soigner sur le chemin de la capital ! SOLDAT ! EN AVANT MARCHE !

Sur l'ordre du haut gradé , tous les soldats se mirent en ligne et commencèrent à marcher vers la capital le gradé en tête . Le jeune soldat , lui fut escorter par deux soldats qui l'aidèrent à se déplacer , mais ce dernier ne pue s'empêcher de jeter un dernier regard vers le dépouille mortel de Fulgor . Il aurait souhaiter pouvoir enterrer le corps de cette ennemi qui l'a épargner alors qu'il aurait pu le balayer avec un seul mot . Les soldats marchèrent longtemps et le lieu du combat n'était plus visible . Au loin , sur haute falaise surplombant le lieu du combat , gisait trois corps inconscient . L'un d'eux se réveilla et se releva lentement , il s'agissait de Balmung qui était encore sonner par la transposition . Il réveilla ses deux compagnons qui n'était autres que Zack et Esthée qui avait eux aussi du mal à se remettre de la technique de Fulgor . Balmung regardait partout autour de lui pour essayer de situer leurs positions :


Esthée : Sais tu où Fulgor nous a envoyer Balmung ?

Balmung : Je ne sais pas , mais vu la puissance qui lui restait , il n'a pas dû nous envoyer très loin . Et puis je crois que ...

Zack : Kupo ! Regarder par là bas !


Esthée et Balmung regardèrent dans la direction indiquer par Zack , et virent un immense cratère entourer de corps de soldat impériaux . Les trois amis commencèrent à être inquiet :


Esthée : Allons voir si Fulgor est toujours là bas !


Balmung acquiesça de la tête . Il prit Esthée dans ses bras et s'envola vers le cratère suivit de Zack . Arriver sur les lieux , la vue était chaotique , les corps des soldats impériaux était calcinée , comme si une météorite de flamme s'était abattu ici . Après quelque minute , le groupe s'arrêta net à la vue d'un corps au centre du cratère : le corps sans vie de Fulgor . Ils se mirent à courir aussi vite qu'il le pouvait vers lui pour voir si il était toujours en vie , mais le mal était fait , Fulgor était bel et bien mort . La tristesse envahi le coeur des trois amis , Balmung se recula et regarda le ciel les yeux larmoyant , Esthée tomba à genou en pleure , les mains collées sur le visage , quand à Zack lui , il était tomber en arrière après avoir trébucher sur un caillou . Tous était en larme , la perte de Fulgor était un poids énorme pour leurs coeurs . Balmung baissa la tête pour regarder le corps inerte de son vielle ami , il s'approcha alors de Zack et il demanda tout en contenant ses larmes :


Balmung : Aide moi ... Nous allons lui faire une tombe descente ...

Zack : D'accord ... Kupo ...


Les 2 amis se mirent à creuser une tombe pour Fulgor , Esthée s'était ressaisit et était partit chercher des fleurs . Après avoir passer une heure à creuser , Balmung et Zack avait enfin terminer , ils transportèrent le corps de Fulgor à l'intérieur de la tombe de fortune puis , ils le recouvrit de terre . Balmung alla chercher un rocher plat à l'endroit où ils avaient été transposer . Il en trouva une qu'il rapporta à la tombe de Fulgor et la planta juste au dessus du tas de terre retourner . Esthée revint avec un bouquet de fleur blanche et le posa sur le tas de terre délicatement . Zack , lui se mit à graver des mot sur la plaque de pierre :


« A notre ami ... Nous ne t'oublierons jamais ... »


Zack arrêta là la gravure , Balmung et Esthée furent étonner :


Balmung : Pourquoi ne grave tu pas son nom ?

Zack : Parce que ...

Esthée : Parce que quoi ?

Zack : Parce que je ne veux pas que quelqu'un sache que c'est Fulgor qui est ici ... Je ne veux pas que quelqu'un vienne profaner cette tombe ...


Balmung et Esthée n'insistèrent pas , ils fixaient avec Zack la tombe de leur ami disparu . Très loin d'ici , dans un petit village tranquille , une jeune fille ne se doute même pas que son destin est en marche .

[Parole de l'auteur : voila j'espère que cette nouvelle histoire vous plaira ! N'hésiter pas à laisser vos commentaire sa ne pourra que m'encourager à continuer ainsi qu'à améliorer ma fics .]

Avatar de l’utilisateur
Fulgor
Novice Niveau 5
Novice Niveau 5
Messages : 195
Inscription : 21 avr. 2004 20:30
Finaland :

Messagepar Fulgor » 03 févr. 2009 19:44

Chapitre 2 : « Pourquoi c’est toujours moi ? »

La nuit tombait sur le continent , le ciel bleu azur laissa place à un énorme plafond de ténèbres . Mais dans une ville , la nuit y était déjà installé , en faite elle était omniprésente : Tréno , la ville des nobles mais aussi des criminelles , la ville à la vie nocturne éternel , ce soir était tranquille , enfin pas tout à fait :


??? : J’en ai mare , Kupo !


Une petite ombre déambulait dans le quartier pauvre de Tréno trainant un gros sac derrière lui . Il semblait avoir des difficultés à la tirer . Arriver prêt d’un lampadaire , la petite chose apparu enfin , c’était un petit moogle ,une petite créature blanche possédant une paire d’aile de chauve souris , il portait un petit veston vert et avait une petite hache dans son dos qui devait être grande pour lui mais pas pour un humain . Il essuya la sueur qui coulait sur son petit front velu et regarda le ciel :


Jeune moogle : Je retiens Papy de me donner son courrier à livrer , Kupo … C’est lui le Mog-postier de cette ville , Kupo ! Pas moi !


Le petit Moogle , après avoir fais une petite pause , se remit à marcher tout en trainant son gros sac dans son dos . Après plusieurs heures de marches et d’arrêt , il arriva devant une grande bâtisse qui possédait une porte faisait au moins six fois sa taille , il tapa à la porte et attendit . Après quelque minute d’attente et de silence , de gros bruit de pas retentit , puis plus rien . Lentement , l’immense porte s’ouvrit dans un terrible grincement , le moogle regarda en l’aire au début mais ne voyant personne en hauteur , dirigea son regard ver le sol et devant lui se trouvait … un moogle , un très vieux moogle et qui plus est , semblait énerver . Le jeune recula de deux pas et eu une sourire pas vraiment rassurer . Le vieux moogle s’avança vers le jeune , sa canne à la main et se mit à hurler :


Vieux moogle : OÙ ETAIS TU ?

Jeune moogle : Kupo …

Vieux moogle : TU DEVAIS REVENIR À MINUIT , KUPO ! ET IL EST MINUIT DEUX !

Jeune Moogle : Mais papy ! Ne chipote pas pour deux minutes , kupo ! C’est lourd tout ce courrier tu sais , Kupo !

Papy : PAS DE MAIS ! L’HEURE C’EST L’HEURE ! KUPO !

Jeune Moogle : Mais …

Papy : KAIL MOUGORI , J’AI DIS PAS DE MAIS ! KUPO !!!

Kail : Bien papy …

Papy : Aller ! Rentre maintenant , le diner est servit ! Kupo !

Kail : Bien papy …

Papy : ET DEPECHE TOI !

Kail : KUPO ! Tout de suite papy !


Le petit moogle , soudain prit d’une poussée d’adrénaline , couru à grande enjambée , son gros sac à la main et entra dans la maison qui de l’intérieur semblait beaucoup plus petite que ne le laisse supposé la porte d’entrée . Après avoir déposé son sac dans la remise à courrier , Kail se dirigea vers la salle à manger . Le diner était très calme , une certaine tension flottait dans l’aire pendant que le grand père de Kail mangeai , ce dernier essayait de manger proprement jusqu’à faire maladroitement tomber sa cuillère sur la nappe de la table . Le silence se fit plus lourd à ce moment , le grand père de Kail arrêta instantanément de manger et ne bougeait plus . Kail s’avait se que cela signifiait , de la sueur coula abondamment sur son front , son grand père posa ses couverts sur le rebord de son assiette, il posa les mains sur la table et prit une énorme respiration . Kail voyait cette scène au ralentie , il était noyer par sa propre sueur , il voulait s’enfuir le plus vite possible mais son corps ne réagissait pas , et enfin , l’Armageddon :


Papy : TU NE PEUX PAS FAIRE ATTENTION ESPECE DE KUPO ! JE VAIS DEVOIR ENCORE NETTOYER LA NAPPE DE TA MÈRE !

Kail : Kupo … Pardon papy … je l’ai pas fais exprès ! Ne me tape pas ! Kupo !

Papy : TU MERITES QUE SA , KUPO ! FILE TOUT DE SUITE DANS TA CHAMBRE !

Kail : Tout de suite papy … Kupo …


Le petit Kail descendit de sa chaise pour se diriger vers un vieil escalier en bois . Il monta lentement les marches puis arriver en haut s’avança vers la porte de sa chambre . Dans la salle à manger , le grand père avait regardé son petit fils partir , une fois celui-ci hors de porter de son champs de vision , il se rassit sur sa chaise et soupira :


Papy : Ce gamin me donne du fil à retordre … Pour sur , kupo … Enfin bon …


Le vieux moogle commença et débarrasser la table pour enfin retirer la nappe et aller la nettoyer . Dans sa petite chambre , le petit Kail était assis sur son lit , il regardait le plancher en reniflant , le faite de se faire disputer une nouvelle fois par son grand père l’avait un peu chamboulé :


Kail : Kupo … Pourquoi papy arrête pas de me crier dessus à chaque fois que je fais une petite bêtise …


Kail s’allongea sur son lit et fixa le plafond , il essaya de s’endormir mais un bruit venant de l’extérieur . Il se releva et se dirigea en volant vers sa fenêtre pour essayer de voir d’où pouvais bien venir cet étrange bruit . De sa petite fenêtre , le moogle pouvait voir la ruelle qui se trouvait derrière la maison de son grand père , en regardant de tous les coter visible , il ne voyait rien d’anormale , puis il vit quelqu’un courir , de part la silhouette , il voyait parfaitement que c’était une femme humaine , elle semblait s’enfuir . Peu après deux hommes courraient à sa poursuite , et cette scène ne fit qu’un tour dans l’esprit du petit moogle . Il se rua sur sa hache , ouvrit la fenêtre et s’envola à la poursuite des deux hommes . Kail se mit à courir dans la ruelle comme un fou , puis après quelque minute de course , sa hache à la main , il rattrapa enfin les trois personnes . Kail ne vit pas le visage des hommes de la où il était , il ne voyait que le dos des deux hommes , l’un grand et muscler , l’autre petit est large de ventre apparemment ; par contre , il pouvait clairement identifier la jeune femme , de taille moyenne , la silhouette fine , de très long cheveux noir et regard d’or. Kail en était presque à ce dire que si il était humain il tomberait sous le charme de cette fille . Ils avaient réussi à coincer la jeune femme dans une impasse . Kail put entendre une petite conversation :


Homme 1 : Hé hé … où crois tu aller ma jolie ?

Homme 2 : On te veut pas de mal tu sais ? On veut juste utilisé tes atouts pour notre petit commerce !

La jeune fille qui semblait apeurer aux premier abor , reprit son calme et se mit droite devant ses poursuivant :


Fille : Je vois … C’est donc vous les marchands d’esclave qui sévisse dans la région depuis quelque temps …

Homme 1 : Oh ? Tu as entendu parler de nous ? Comme c’est flatteur !

Homme 2 : Au moins tu sais à quoi tu seras destinée ! Aller fais pas d’histoire ! Suis-nous bien gentiment !

Fille : Tss …


Les deux hommes s’avancèrent dangereusement de la jeune fille , prêt à l’emmener vers l’esclavage . Kail , n’écoutant que son courage (ou alors sa stupidité) se rua , hache tenue fermement , sur les deux esclavagiste en hurlant un subtile « JE VAIS TE SAUVER ! KUPO !» . Les deux filous (qui eux ne sont pas en tubes) se retournèrent en entendant ce hurlement et virent le petit moogle se jeter sur eux mais , grâce à un habile jeu de jambes , esquivèrent simplement l’assaut :


Homme 1 : C’était quoi ce truc ?

Homme 2 : Je crois que c’était un moogle !

Homme 1 : Un moogle ? Mais y croyait faire quoi avec sa toute petite hache ? Nous curer les ongles ?

Homme 2 : Aucune idée , mais il n’est pas important ! Occupons nous de la fille !


Les hommes se tournèrent vers la jeune fille , et le premier fut surpris de la voir si proche de lui , elle avait un petit sourire narquois , il recula d’un pas mais ce fut sa plus grosse erreur . La jeune fille lui donna un direct du droit dans la figure qui le propulsa littéralement contre un mur l’encastrant dedans . Le second eu à peine le temps de réagir que la jeune fille s’était ruée sur lui , il tenta de fuir , mais ce fut vain , car à peine avait il tourner le dos à la fille qu’elle se trouvait en face de lui en train de donner un coup de pied prêt à s’écraser sur son visage . Le second homme fut lui aussi propulser contre le mur à coter de son comparse mais lui avait la tête en bas . Les deux hommes n’en revenait pas , il était deux fois plus baraqué que cette jeune fille et venait d’être vaincu chacun leurs tour en un seul coup . La jeune fille s’avança vers eux en craquant ses poings un à un , prête à décocher de nouveaux coups aux deux bandits . Kail , lui avait atterrit dans une poubelle , il s’en extirpa avec une peau de banane sur la tête . Il la retira et constata le carnage : les deux hommes qu’il avait tenté d’attaquer était encastrer dans un mur dont l’un avec la tête en bas et était en plus salement amochés . Devant eux , se trouvais la jeune fille , elle se tapa les mains comme pour les épousseter et se retourna vers Kail , elle s’approcha de lui , se mit à son niveau et posa sa main sur la petite tête du moogle :


Fille : Dis donc toi ! Qui t’as dis d’intervenir dans mes affaires ?

Kail : Kupo …

Fille : On t’a jamais appris qui fallait pas se mêlé des affaires des autres ?

Kail : Ben … Kupo …

Fille : Quoi que en y repensant , t’as fais une sacré diversion ! Bien que je contrôlais la situation !

Kail : Mais …

Fille : Bon … J’ai fini de décalquer ces deux là , je vais pouvoir bientôt rentrer à Bloumécia !

Kail : Bloumécia ?

Jeune Fille : Oui , Bloumécia ! Bon je te laisse , j’ai des trucs à faire ! À plus le moogle !


À peine la jeune fille avait salué Kail , qu’elle disparu dans un saut surhumain vers les toits de Tréno . Kail était stupéfait de voir une fille aussi forte , et puis il était supposé la sauvée et pas jouer les figurant pour finir dans une poubelle . Kail soupira , il reprit sa hache , l’accrocha dans son dos puis s’envola pour retourner dans sa chambre . Après les quelque minutes de vole à réfléchir sur ce qui venait de se dérouler , Kail arriva enfin à sa fenêtre , mais la vision qu’il eu à ce moment lui donna la plus grande peurs de toutes son existence . Dans sa chambre , ce trouvais son grand père , assis sur lit , prêt à littéralement dévorer le jeune moogle . Kail entra dans sa chambre , prêt à recevoir son châtiment . Le grand père se leva du lit , prit une grande respiration , et relâcha toute la pression accumulé :


Papy : OU ETAIS TU PASSER , KUPO ? JE MONTE TE VOIR ET JE TROUVE TA CHAMBRE VIDE , LA FENÊTRE GRANDE OUVERTE , SANS MOTS NI EXPLICATION ! KUPO !

Kail : Pardon papy …

Papy : TU VAS VOIR SE QUI VA T’ARRIVER … Kupo ? Qu’as-tu dis ?

Kail : J’ai dis que je m’excusais papy …

Papy : Euh … Bon sa passe pour cette fois … Kupo … Va te coucher maintenant nous en rediscuterons plus tard !

Kail : Euh …

Papy : Bonne nuit gamin ! Kupo !

Kail : Euh … Bonne nuit …


Le vieux moogle quitta la chambre devant les yeux surpris de Kail . Retrouver seul , le petit moogle était resté quelque peu bouche bée de ne pas c’être fais plus disputer que cela . Qu’avait il dit de plus qu’à l’accoutumé ? Même lui ne le savait pas , en faite il ne comprend pas toujours tout . Ne cherchant pas à comprendre , Kail décida de se coucher . Au rez-de-chaussée , le grand père de Kail c’était diriger dans une salle que seul lui avait connaissance , une salle dont seul lui possédait la clé . Le vieux moogle semblait fixé la seule partie éclairé d’un mur , dessus était accrocher une grande hache , la lame était dentelée , chaque dent était de la forme d’un croc de dragon , sur le fer était gravée un dragon sans ailes qui semblais comme endormi . Le grand père semblait nostalgique à la vue de cette arme , il la saisi mais était beaucoup trop grande et lourde pour lui qu’il l’a fit se planter dans le sol . Le vieux moogle regarda la hache :


Papy : Hum … Est-ce qu’il sera digne de cette arme , kupo ? Faudra t’il attendre encore une génération ? Si seulement tu étais encore là pour nous guider Fulgor … Kupo …


Et le grand père resta à contemplé la hache toute la nuit pendant que son petit fils c’était endormit . Le lendemain , la nuit était toujours présente sur Tréno , Kail se réveilla le bec enfariné , voulant se lever , il tomba la tête la première face contre sole et se fit une grosse bosse sur le front . Se relevant la main sur sa bosse , Kail se dirigea vers la porte de sa chambre pour aller directement dans la salle de bain . Alors qu’il se nettoyait le visage , une ombra apparue derrière lui , quand il releva les yeux pour regarder dans le miroir , Kail eu une vision de terreur . Tombant à la renverse , il reconnu son grand père qui avait fait exprès de le surprendre :


Kail : Kupo ! Tu m’as fais peur papy !

Papy : C’était fais exprès ! Kupo !

Kail : Et ben c’est pas drôle , kupo …

Papy : Aller dépêche toi , Kupo ! Le petit déjeuner est prêt !


Le grand père quitta Kail pour retourner vers la salle à manger . Kail enfila son veston puis se dirigea à son tour vers la salle à manger pour dévorer son petit déjeuner . Le petit déjeuner ce passa étrangement calmement , Kail fit tomber son bol de céréale sur le sol et son grand père n’hurla même pas , il était étrangement calme et soucieux . Kail se dépêcha de nettoyer pour éviter le réveil du coter enragé de son grand père , puis remarqua le visage soucieux de son grand père . Il se releva et s’approcha de se dernier :


Kail : Papy ? Sa va pas kupo ? Tu semble soucieux !

Papy : Kupo ? Oh , se n’est rien je réfléchissais à quelque chose !

Kail : À quoi papy ?

Papy : Rien d’important ! Ne t’inquiète pas, kupo !


Kail fut perplexe à cause des dernières paroles de son grand père . Il alla déposer ses affaire sale dans l’évier de la cuisine et commença à faire à nettoyer sa vaisselle , en même temps , il réfléchissait au pourquoi l’air soucieux de son grand père , c’était la première fois qu’il le voyait dans cet état . Après avoir terminé son nettoyage , Kail rangea sa vaisselle puis se dirigea vers le salon pour s’assoir dans le vieux fauteuil . Après quelques minutes à somnoler , le grand père de Kail le rejoignit avec un sac à la main :


Papy : KUPO ! J’ai une course pour toi !


Kail sortit de sa torpeur en sursaut et alla s’écrasé contre le plafond sous le regard consterner de son grand père . Kail , se voyant offrir sans le vouloir une seconde bosse sur le crane , se releva et posa sa main sur son front . Se frottant le front , il s’avança vers son grand père , et écouta la ‘‘course’’ de se dernier :

Kail : Qu’est-ce qui a grand père ? Kupo .

Papy : Je voudrais que tu livre ce coli à Dali ! Kupo .

Kail : Kupo ? Mais papy , c’est toi le mog-postier de la ville !

Papy : Oui ! De la ville , kupo ! Mais je suis trop vieux pour sortir en dehors de Tréno ! Normalement je confis ce genre de course à ton père ou l’un de tes oncles mais ils sont tous en mission pour la mog-poste ! Donc il reste plus que toi à qui je peux confier cette course .

Kail : Kupo … Pourquoi c’est toujours moi ?

Papy : Aller , kupo , si je la confie à toi et pas à un autre moogle de la mog-poste , c’est que je te fais confiance !

Kail : Oui … mais …

Papy : Pas de mais , kupo ! Tu y vas ! Tiens je te donne deux miles gils , comme sa tu pourras t’acheter de quoi faire le voyage ! Nourriture , remède , ainsi qu’un peu d’équipement , on ne sait jamais quel genre de monstre on peut rencontrer sur le trajet de Tréno jusqu’à Dali !

Kail : Mais euh !

Papy : Aller , kupo , file ! Avant que je me fâche !

Le vieux moogle attrapa Kail par le col et le jeta hors de la maison à coups de pied au derrière , il jeta aussi le sac de la course puis referma violement la porte . Kail se releva en se frottant le postérieur , saisi le sac et se dirigea vers le quartier marchand de la ville pour se préparer à partir vers Bloumécia . Après avoir lambiné pendant deux heures sur le marcher , Kail repartit avec une nécessaire de soin et de la nourriture pour aux minimums sept jours . Au niveau de son équipement , Kail n’avait pas put acheter quoi que se soit car il avait dépensé la majorité de l’argent dans ses provisions . Ne ce laissant pas abattre , il se consola en se disant qu’il avait toujours sa hache avec lui bien qu’elle était certainement trop petite pour vaincre un monstre de taille moyenne . Kail mit tout dans un second sac et se dirigea vers l’entrée de Tréno . Arriver à l’entrée , le petit moogle se mit à contempler sa grande ville qu’il allait quitter du balcon de la grande place qui surplombait la ville juste avant le grand portail d’acier . Il fit un long soupire , il ne savait pas quand il allait revenir de cette ‘‘course’’ , il ne comprenait pas les raisons de son grand père , pourquoi l’envoyer lui alors que d’autres seraient beaucoup plus compétent ? Il n’est pas spécialement doué , il est souvent en retard , il est tête en l’aire et pas très malin ; Cette question restera certainement sans réponse . Alors qu’il continuait de soupirer , Kail sentit quelqu’un marcher vers lui puis s’arrêter juste derrière lui . Prenant peur , il se retourna lentement et fut surpris de voir la personne qui se trouvait derrière lui : C’était la jeune fille de la veille qui faisait exactement comme lui , qui contemplait la ville du haut du balcon de la place de l’entrée . Kail resta un moment sans parler , jusqu’à ce que la jeune fille descende son regard vers lui :


Jeune fille : Tiens ? T’es le jeune moogle d’hier ?

Kail : Kupo !

Jeune fille : Désolé pour hier ! Je suis partie rapidement car j’avais quelque chose d’urgent à faire avant de repartir pour Bloumécia !

Kail : Bloumécia , kupo ?

Jeune fille : Oui Bloumécia ! Je croyais te l’avoir dis hier non ?

Kail : Euh … Surement …

La jeune fille regard Kail avec des yeux étrange , trouvait elle le moogle étrange ? Certainement vu la tête qu’elle faisait . Puis son regard pris une forme étonnée à la vue des deux gros sacs que portait Kail :

Jeune fille : Tu es bien chargé petit gars ! Tu pars en voyage ?

Kail : Kupo ? Ah oui ! Je dois faire une course pour mon papy qui est le mog-postier de la ville !

Jeune fille : ah ? Et tu compte partir en voyage comme sa avec une si petite hache pour te défendre ?

Kail : Ben … oui , kupo … J’avais plus suffisamment d’argent pour m’équiper correctement …

Jeune fille : En effet c’est embêtant … Et où dois-tu faire ta course ?

Kail : Je dois déposer un coli au village de Dali d’après mon papy . Kupo .

Jeune fille : Dali ? Sa tombe bien c’est sur mon chemin ! Je dois faire escale à Dali avant d’atteindre Bloumécia ! On peu faire le chemin ensemble si tu veux ?

Kail : Sérieusement , kupo ?

Jeune fille : Bien sur vu que c’est sur ma route !

Kail : Kupo ! J’accepte volontiers !

Jeune fille : Parfais ! C’est quoi ton nom ?

Kail : Je m’appelle Kail , Kupo ! Kail Mougori ! Et vous , kupo ?

Jeune fille : Moi c’est Ferham Lightryu ! Enchanter Kail !

Kail : Moi de même Ferham ! Kupo !

Ferham : Aller , prend ton paquetage et en route !

Kail fit un grand sourire tout en mettant ses deux gros sacs sur son dos et rejoignit sa compagne de voyage Ferham . Jetant un dernier regard à la ville de Tréno , Kail quitta pour la première fois sa ville natale avec un peu d’amertume dans le cœur . D’une fenêtre de la maison du grand père de Kail , ce dernier regardait le balcon , et plus précisément son petit fils partir à l’aventure . Dans un sens il semblait heureux de lui avoir confié cette petite course , mais aussi inquiet de savoir si son petit fils serait capable de surmonter cette épreuve :

Papy : J’espère avoir fais le bon choix … Pourvu que je ne me sois pas tromper en lui confiant ce coli …

Le vieux moogle se retira de la fenêtre , tira le rideau et disparu dans la demeure pendant que son petit fils partait à l’aventure .


Revenir vers « Fan-Fics »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités